abort

ABORT(3)                   Manuel du programmeur Linux                  ABORT(3)



NOM
       abort - Terminer de manière anormale un programme

SYNOPSIS
       #include <stdlib.h>

       noreturn void abort(void);

DESCRIPTION
       La fonction abort() déverrouille le signal SIGABRT, puis émet celui-ci
       pour le processus appelant (comme si raise(3) était appelé). Cela se
       traduit par la terminaison anormale du processus sauf si le signal
       SIGABRT est intercepté et son gestionnaire de signal ne rend pas la main
       (consultez longjmp(3)).

       Si le signal SIGABRT est ignoré ou intercepté par un gestionnaire de
       signaux qui retourne, abort() terminera de toute façon le processus. Il
       effectue cela en restaurant la disposition par défaut de SIGABRT et en
       émettant le signal une seconde fois.

VALEUR RENVOYÉE
       La fonction abort() ne renvoie jamais.

ATTRIBUTS
       Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter
       attributes(7).

       ┌───────────────────────────────────────┬──────────────────────┬─────────┐
       │Interface                              Attribut             Valeur  │
       ├───────────────────────────────────────┼──────────────────────┼─────────┤
       │abort()                                │ Sécurité des threads │ MT-Safe │
       └───────────────────────────────────────┴──────────────────────┴─────────┘

CONFORMITÉ
       SVr4, POSIX.1-2001, POSIX.1-2008, 4.3BSD, C89, C99.

NOTES
       Jusqu'à la glibc 2.26, si la fonction abort() entraîne une terminaison du
       processus, alors tous les flux sont fermés et déchargés (comme le ferait
       fclose(3)). Cependant, cela pourrait résulter dans certains cas à des
       situations de blocage (deadlocks) et une corruption de données. Par
       conséquent, à partir de la glibc 2.27, abort() termine le processus sans
       décharger les flux. POSIX.1 permet les deux comportements et stipule que
       abort() « peut comporter une tentative d'appel à fclose() sur tous les
       flux ouverts ».

VOIR AUSSI
       gdb(1), sigaction(2), assert(3), exit(3), longjmp(3), raise(3)

COLOPHON
       Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux.
       Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies
       et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse
       https://www.kernel.org/doc/man-pages/.


TRADUCTION
       La traduction française de cette page de manuel a été créée par
       Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin
       <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>,
       François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe
       Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-
       luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas
       Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François
       <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>,
       Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier
       <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

       Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à
       la GNU General Public License version 3
       ⟨https://www.gnu.org/licenses/gpl-3.0.html⟩ concernant les conditions de
       copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

       Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel,
       veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org ⟨⟩.




GNU                               22 mars 2021                          ABORT(3)