crontab

CRONTAB(1)                 Commandes de l'utilisateur                 CRONTAB(1)



NOM
       crontab - Entretenir les fichiers crontab pour les utilisateurs
       individuels

SYNOPSIS
       crontab [-u utilisateur] <fichier | ->
       crontab [-u utilisateur] <-l | -r | -e> [-i] [-s]
       crontab -n [ nom_hôte]
       crontab -c
       crontab -V

DESCRIPTION
       crontab est le programme utilisé pour installer un fichier de table
       crontab, renommer ou afficher les tables existantes utilisé pour piloter
       le fonctionnement du démon cron(8). Chaque utilisateur peut disposer de
       sa propre crontab, et bien que ce soit des fichiers dans /var/spool/, ils
       ne sont pas conçus pour être modifiés directement. Pour SELinux en mode
       MLS, vous pouvez définir plus de crontab pour chaque niveau. Pour plus
       d'informations, voir selinux(8).

       Dans cette version de Cron, il est possible d'utiliser un /var/spool/cron
       partagé monté sur le réseau à travers une grappe d'hôtes et en spécifiant
       qu'un seul hôte devrait lancer les tâches de crontab dans un répertoire
       particulier à une heure donnée. Vous pouvez aussi utiliser crontab à
       partir de n'importe quel hôte pour modifier le même ensemble partagé de
       fichiers crontab, puis pour définir et chercher l'hôte qui devrait lancer
       les tâches de crontab.

       Programmer des tâches cron avec crontab peut être autorisé ou interdit
       pour différents utilisateurs. À cette fin, utilisez les fichiers
       cron.allow et cron.deny. Si le fichier cron.allow existe, un utilisateur
       doit y être listé pour être autorisé à utiliser crontab. Si le fichier
       cron.allow n'existe pas alors que cron.deny existe, un utilisateur ne
       doit pas être listé dans le fichier cron.deny pour utiliser crontab. Si
       aucun fichier n'existe, seul le superutilisateur est autorisé à utiliser
       crontab.

       Une autre manière de restreindre la programmation de tâches cron au-delà
       de crontab est d'utiliser une authentification PAM dans
       /etc/security/access.conf pour définir les utilisateurs qui sont
       autorisés ou pas à utiliser crontab ou à modifier les tâches cron du
       système dans le répertoire /etc/cron.d/.

       Le répertoire temporaire peut être défini dans une variable
       d'environnement. Si elle n'est pas définie par l'utilisateur, le
       répertoire /tmp est utilisé.

OPTIONS
       -u     Spécifier le nom de l'utilisateur dont la crontab va être
              modifiée. Si cette option n'est pas indiquée, crontab examinera
              « votre » crontab, c'est-à-dire la crontab de la personne
              invoquant la commande. Si aucune crontab n'existe pour un
              utilisateur en particulier, elle est créée la première fois que la
              commande crontab -u est utilisée sous ce nom d'utilisateur.

       -l     Afficher la crontab actuelle sur la sortie standard.

       -r     Supprimer la crontab actuelle.

       -e     Modifier la crontab en cours, en utilisant l'éditeur indiqué par
              les variables d'environnement VISUAL ou EDITOR. Après avoir quitté
              l'éditeur, la table modifiée sera installée automatiquement.

       -i     Cette option modifie le comportement de l'option -r en demandant à
              l'utilisateur une confirmation « y » ou « Y » avant de supprimer
              réellement la crontab.

       -s     Envoyer la chaîne du contexte de sécurité SELinux actuel sous
              forme de paramètre MLS_LEVEL dans le fichier de la crontab avant
              qu'il ne soit modifié ou remplacé — voir la documentation de
              MLS_LEVEL dans crontab(5).

       -n     Cette option n'est pertinente que si cron(8) a été démarré avec
              l'option -c, pour permettre la prise en charge de la gestion en
              grappes. Elle est utilisée pour définir l'hôte de la grappe qui
              devra exécuter les tâches spécifiées dans les fichiers de crontab
              du répertoire /var/spool/cron. Si le nom d'un hôte est fourni,
              l'hôte dont le nom sera renvoyé par gethostname(2) correspondra au
              nom fourni et sera par conséquent sélectionné pour lancer les
              tâches cron. Si aucun hôte de la grappe ne correspond au nom
              d'hôte fourni ou si vous spécifiez explicitement un nom d'hôte
              vide, les tâches sélectionnées ne seront pas exécutées.  Si vous
              ne spécifiez pas de nom d'hôte, le nom de l'hôte local renvoyé par
              gethostname(2) sera utilisé. L'utilisation de cette option n'a
              aucun effet sur le fichier /etc/crontab et sur les fichiers du
              répertoire /etc/cron.d, lesquels sont toujours exécutés et
              considérés comme spécifiques à l'hôte. Pour plus d'informations
              sur la gestion des grappes, voir cron(8).

       -c     Cette option n'est pertinente que si cron(8) a été démarré avec
              l'option -c pour activer la gestion des grappes. Elle est utilisée
              pour chercher l'hôte de la grappe qui est prévu pour exécuter les
              tâches des fichiers de crontab du répertoire /var/spool/cron,
              celui-ci étant défini par l'option -n.

       -V     Afficher le numéro de version et quitter.

AVERTISSEMENTS
       Les fichiers cron.allow et cron.deny ne peuvent pas être utilisés pour
       restreindre l'exécution de tâches cron ; ils ne restreignent que
       l'utilisation de la crontab. Notamment, la restriction d'accès à la
       crontab n'a pas d'effet sur la crontab existante d'un utilisateur. Ses
       tâches continueront à s'exécuter jusqu'à ce que la crontab soit
       supprimée.

       Les fichiers cron.allow et cron.deny doivent être accessibles en lecture
       par l'utilisateur qui lance crontab. Si tel n'est pas le cas, ils sont
       considérés comme inexistants.

VOIR AUSSI
       crontab(5), cron(8)

FICHIERS
       /etc/cron.allow
       /etc/cron.deny

STANDARDS
       La commande crontab est conforme à la norme IEEE Std1003.2-1992
       (« POSIX ») à une exception près : pour remplacer la crontab actuelle par
       des données issues de l'entrée standard, - doit être spécifié sur la
       ligne de commande. Cette nouvelle syntaxe diffère des versions
       précédentes de Vixie Cron, ainsi que de la syntaxe SVR3 classique.

DIAGNOSTICS
       Un message d'information apparaît si vous lancez une crontab avec une
       commande erronée dedans.

AUTEUR
       Paul Vixie ⟨vixie@isc.org⟩
       Colin Dean ⟨colin@colin-dean.org⟩


TRADUCTION
       La traduction française de cette page de manuel a été créée par Steve
       Petruzzello <dlist@bluewin.ch>, Nicolas François
       <nicolas.francois@centraliens.net>, David Prévot <david@tilapin.org> et
       Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

       Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à
       la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de
       copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

       Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel,
       veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.



cronie                           29 octobre 2019                      CRONTAB(1)