host

HOST(1)                  Manuel de l'utilisateur Linux                 HOST(1)



NOM
       host - Chercher des noms de machine à l'aide d'un serveur de domaine

SYNOPSIS
       host [-l] [-v] [-w] [-r] [-d] [-t types] [-a] machine [serveur]

DESCRIPTION
       host recherche des informations sur des machines Internet.  Il obtient
       ces informations à partir d'un ensemble de serveurs interconnectés et
       répartis dans le monde entier.  Par défaut, il effectue uniquement
       une conversion entre des noms de machine et des adresses IP.
       Cependant, avec les options -t ou -a, il permet d'obtenir toutes les
       informations sur cette machine contenues dans la base de données du
       serveur de domaine.

       Les arguments peuvent être soit des noms de machine soit des adresses
       IP. Le programme essaie d'abord de les interpréter comme des adresses
       IP et si cela échoue il les traite comme des noms de machine.  Une
       adresse IP est constituée de nombres décimaux séparés par des
       points par exemple "128.6.4.194".  Un nom de machine est constitué de
       noms séparés par des points par exemple "topaz.rudgers.edu".  Si le
       nom ne se termine pas par un point, le nom du domaine local est
       automatiquement ajouté à la fin.  Donc un utilisateur du domaine
       "Rutgers" peut demander "host topaz", et lancer en réalite la
       recherche du nom "topaz.rutgers.edu".  Si cela échoue, on essaie le
       nom tel qu'il a été fourni (dans ce cas "topaz").  Cette convention
       est aussi utilisée pour le courrier et les autres utilitaires réseau.
       Le suffixe à accoler est obtenu en examinant les resultats de la
       commande "hostname" et en prenant tout ce qui commence après le
       premier point.  (Voir ci-dessous comment configurer la recherche d'un
       nom de machine.)

       Le premier argument est le nom de la machine que vous voulez chercher.
       Si c'est une adresse IP, une "recherche inverse" est effectuée, c'est
       Ã  dire que le serveur de domaine cherche dans un ensemble de bases de
       données séparées utilisé pour convertir les adresses en noms.

       Le deuxième argument est optionnel.  Il vous permet de spécifier un
       serveur particulier à interroger.  Si vous ne spécifiez pas cet
       argument, le serveur par défaut (normalement la machine locale) est
       utilisé.

       Si un nom est spécifié, vous pouvez obtenir trois sortes de
       résultats.  Voici un exemple qui les montre tous les trois :

          % host sun4
          sun4.rutgers.edu is a nickname for ATHOS.RUTGERS.EDU
          ATHOS.RUTGERS.EDU has address 128.6.5.46
          ATHOS.RUTGERS.EDU has address 128.6.4.4
          ATHOS.RUTGERS.EDU mail is handled by ARAMIS.RUTGERS.EDU

       L'utilisateur a tapé la commande "host sun4".  La première ligne
       indique que le nom "sun4.rutgers.edu" est en fait un alias, le nom
       officiel de la machine est "ATHOS.RUTGERS.EDU".  Les deux lignes
       suivantes indiquent les adresses IP.  Si une machine a plusieurs
       interfaces réseau, il y aura une adresse IP pour chaque interface.  La
       dernière ligne indique que ATHOS.RUTGERS.EDU ne reçoit pas lui-même
       son courrier, celui-ci est pris en charge par ARAMIS.RUTGERS.EDU.  Il
       peut y avoir plusieurs lignes de cette sorte car certaines machines ont
       plusieurs machines gérant le courrier pour elles.  D'un point de vue
       technique, toute machine pouvant recevoir du courrier est supposée
       avoir une telle entrée.  Si la machine reçoit elle-même son
       courrier, il doit y avoir une entrée le mentionnant, par exemple "XXX
       mail is handled by XXX".  Cependant de nombreuses machines recevant
       leur propre courrier ne se soucient pas de mentionner ce fait.  Si une
       machine a une entrée "mail is handled by" mais pas d'adresse, ceci
       signifie que la machine ne fait pas réellement partie d'Internet mais
       qu'une machine qui est sur le reseau transmettra le courrier qui lui
       est destiné.  Les machines sur Usenet, Bitnet et un certain nombre
       d'autres réseaux ont de telles entrées.

       Un certain nombre d'options peuvent être spécifiées avant le nom de
       machine.  La plupart de ces options n'ont de signification que pour les
       personnes chargées de mettre à jour la base de données du domaine.

       L'option -w impose d'attendre une réponse indéfiniment.  Normalement
       le délai maximal d'attente est de l'ordre d'une minute.

       L'option -v produit un affichage "verbeux".  Ceci est le format du
       fichier officiel principal du domaine documenté dans la page de manuel
       de "named".  Sans cette option, l'affichage se conforme grosso-modo Ã
       ce format, en essayant de le rendre un peu plus intelligible aux
       utilisateurs normaux.  Sans l'option -v, les champs A, MX et CNAME sont
       affichés : "has address", "mail is handled by" et "is a nickname for"
       et les champs TTL ne sont pas affichés.

       L'option -r supprime la recherche récursive.  Ceci signifie que le
       serveur de noms ne retournera que les informations dont il dispose, il
       ne contactera pas d'autres serveurs pour obtenir des informations
       supplémentaires.

       L'option -d active le déboguage.  Les requètes sur le réseau sont
       affichées en détail.

       L'option -t vous permet de spécifier un type d'information Ã
       rechercher.  Les arguments sont ceux définis dans la page de manuel de
       "named".  Pour l'instant, les types supportés sont a, ns, md, mf,
       cname, soa, mb, mg,  mr,  null,  wks,  ptr, hinfo,  minfo,  mx, uinfo,
       uid, gid, unspec et le joker qui peut être indiqué par "any" ou "*".
       Les types doivent être spécifiés en minuscules.  Noter que, par
       défaut, on recherche d'abord "a" puis "mx" à moins que l'option
       volubile soit spécifiée auquel cas le type par défaut est "a".

       L'option -a (all) équivaut a -v -t any.

       L'option -l produit la liste d'un domaine complet.  Par exemple "host
       -l rutgers.edu" affiche la liste de toutes les machines du domaine
       "rutgers.edu".  L'option -t peut être utilisée pour filtrer
       l'information affichée selon le type spécifié.  Le type par défaut
       est l'information d'adresse qui comprend également les champs PTR et
       NS.  La commande "host -l -v -t any rutgers.edu" fournit
       l'intégralité des données sur "rutgers.edu" dans le format du
       fichier officiel principal.  (Toutefois, le champ SOA est listé deux
       fois pour d'obscures raisons.)  NOTE : -l est implémenté en
       téléchargeant la base de données complète et en filtrant
       l'information demandée.  Cette commande ne doit être utilisée qu'en
       cas d'absolue nécéssité.

CONFIGURATION DE LA RECHERCHE DES NOMS
       En general le nom fourni par l'utilisateur ne contient pas de point et
       un nom de domaine par défaut est ajouté.  Le nom de domaine peut
       être défini dans /etc/resolv.conf, mais normalement il est déduit du
       nom de la machine locale en conservant tout ce qui suit le premier
       point.  L'utilisateur peut imposer un nom de domaine par défaut
       différent à l'aide de la variable d'environnement LOCALDOMAIN.  De
       plus, l'utilisateur peut fournir ses propres abréviations pour les
       noms de machine. Elles doivent être placées dans un fichier à raison
       d'une abréviation par ligne.  Chaque ligne contient une abréviation,
       un espace et le nom complet de la machine.  Le nom de ce fichier doit
       être indiqué dans la variable d'environnement HOSTALIASES.

VOIR AUSSI
       named(8)

BOGUES
       Vous pouvez obtenir des effets inattendus en tapant le nom d'une
       machine n'appartenant pas au domaine local.  N'oubliez pas que le nom
       local du domaine est toujours ajouté au nom fourni à moins que ce
       dernier ne se termine par un point.  C'est uniquement en cas d'echec
       que le nom fourni est utilisé tel quel.

       L'option -l essaye uniquement le premier serveur de noms du domaine
       spécifié. Si ce serveur est mort, vous pouvez avoir à indiquer
       explicitement quel serveur contacter.  Par exemple, pour avoir un
       listing de "foo.edu", vous pouvez essayer "host -t ns foo.edu" pour
       obtenir la liste de tous les serveurs de noms du domaine "foo.edu", et
       ensuite essayer "host -l foo.edu xxx" pour tous les serveurs "xxx"
       listés jusqu'à en trouver un qui fonctionne.


TRADUCTION
       Michel Quercia, 1997.



Linux Expérimental              1er juin 1997                         HOST(1)