mailx

MAIL(1)              Manuel de commandes systèmes générales              MAIL(1)



NOM
     mail, mailx, Mail — recevoir et envoyer des courriers

Attention :
     La traduction de  cette page de manuel pour "mail" est obsolète par rapport
     à la version actuelle de "mail". Pour avoir la dernière version de la page
     de manuel, veuillez utiliser la version anglaise. La version anglaise est
     disponible avec la commande suivante :
     LANG=en_US.UTF-8 man mail

SYNOPSIS
     mail [-ieInv] [-s sujet] [-a en-tête] [-c adresses cc] [-b adresses bcc]
          to-addr [...] [-sendmail-options [...]]
     mail [-ieInNv] -f [nom]
     mail [-ieInNv] [-u utilisateur]

DESCRIPTION
     mail est un système de traitement de courrier intelligent qui a une syntaxe
     de commande proche d' ed(1) avec les lignes remplacées par des messages.

     Les options sont les suivantes :

     -v      Mode verbose.  Les détails de la livraison sont affichés sur le
             terminal de l'utilisateur.

     -i      Ignore les signaux d'interruption tty.  C'est particulièrement
             utile lors de l'utilisation de mail sur des lignes téléphoniques à
             bruit.

     -I      Force mail à se lancer en mode interactif, même lorsque l'entrée
             n'est pas un terminal.  En particulier, le caractère de commande
             spécial ~ , utilisé lors de l'envoi d'un courrier, est seulement
             disponible interactivement.

     -n      Désactive la lecture de /etc/mail.rc lors du démarrage.

     -N      Désactive l'affichage initial des en-têtes du message lors de la
             lecture d'un courrier ou de l'édition d'un dossier de courriers.

     -s sujet
             Spécifie le sujet en ligne de commande (seul le premier argument
             après le flag -s est utilisé en tant que sujet ; pensez à mettre
             des guillemets autour des sujets contenant des espaces).

     -c liste
             Envoie des copies carbones à la liste d'utilisateurs.  liste doit
             être une liste de noms séparés par des virgules.

     -a      Spécifie des champs d'en-tête additionels dans la ligne de commande
             comme « X-Loop: foo@bar », etc. Vous devez utiliser des guillemets
             si la chaîne contient des espaces.  Cet argument peut être spécifié
             plus d'une fois, les en-têtes étant dans ce cas concaténés.

     -e      N'envoie pas de courriers vides. Si le corps est vide, le message
             est sauté.

     -b liste
             Envoie des copies carbones invisibles (blind carbon copy) à liste.

     -f nom  Procède à la lecture du contenu de votre boite aux lettres (ou le
             fichier spécifié nom); lorsque vous quittez, mail réécrit les
             messages non supprimés dans ce fichier.

     -u utilisateur
             Est équivalent à :

                   mail -f /var/mail/utilisateur

             sauf qu'il y a verrouillage.

   Actions au lancement
     Au lancement, mail exécutera les commandes du fichier de commandes du
     système /etc/mail.rc à moins qu'il ne lui soit explicitement demandé de ne
     pas le faire avec l'option -n.  Ensuite, les commandes dans le fichier de
     commandes personnel de l'utilisateur ~/.mailrc sont executées.  mail
     examine ensuite ses options de ligne de commande pour déterminer si
     l'utilisateur a demandé à envoyer un nouveau message ou à examiner les
     messages existants dans une boîte aux lettres.


   Envoi de courrier
     Pour envoyer un message à une ou plusieurs personnes, mail peut être appelé
     avec des arguments qui sont les noms des personnes à qui le courrier doit
     être envoyé.  Vous devez ensuite taper votre message, suivi d'un control-D
     (‘^D’) au début d'une ligne.  La section ci-dessous, Répondre à ou générer
     un message, décrit quelques fontionnalités de mail disponibles pour vous
     aider à composer votre courrier.

   Lecture de courrier
     Dans une utilisation normale, mail ne reçoit aucun argument et vérifie vos
     nouveaux messages, puis affiche un en-tête d'une ligne pour chaque message
     trouvé.  Le message actuel est initialement placé au premier message
     (numéroté 1) et peut être affiché en utilisant la commande print (qui peut
     être abrégée en p).  Se déplacer dans les messages est similaire à se
     déplacer entre les lignes dans ed(1)  ; vous pouvez utiliser + et - pour
     vous déplacer en avant et en arrière, ou simplement entrer un numéro de
     message pour vous y rendre directement.

   Suppression de message
     Après lecture d'un message vous pouvez le supprimer : delete (d) ou y
     répondre : reply (r).  La suppression fait que le programme mail oublie ce
     message.  Ce n'est pas irréversible ; le message peut être restauré
     (undeleted) (u) en donnant son numéro, ou la session mail peut être avortée
     en donnant la commande exit (x).  Les messages supprimés, cependant, vont
     en général disparaître, pour ne plus être revus.

   Specifier des messages
     Des commandes comme print et delete peuvent recevoir une liste de numéros
     de messages comme arguments pour s'appliquer à un certain nombre de message
     en même temps.  Ainsi delete 1 2 supprime les messages 1 et 2, alors que
     delete 1-5 supprime les messages de 1 à 5.  Le nom spécial ‘*’ s'addresse à
     tous les messages et ‘$’ s'addresse au dernier message ; ainsi la commande
     top qui affiche les premières lignes d'un message pourrait être utilisée en
     faisant top * pour afficher les premières lignes de tous les messages.

   Répondre à ou générer un message
     Vous pouvez utilisez la commande reply pour créer une réponse à un message,
     l'envoyant ainsi à la l'expéditeur.  Le texte que vous tapez ensuite,
     jusqu'à un « fin-de-fichier », définit le contenu du message.  Pendant que
     vous composez un message, mail traite les lignes commençant par le
     caractère tilde (‘~’) spécialement.  Par exemple, taper ~m (seul sur une
     ligne) placera une copie du message actuel dans la réponse, le décalant à
     droite d'une tabulation (voir la variable indentprefix, ci-dessous).  Les
     autres échappements définissent les champs de sujet, ajoutent et suppriment
     des destinataires au message et vous permettent de lancer un éditeur pour
     corriger le message ou un shell pour lancer quelques commandes.  (Ces
     options sont données dans le résumé ci-dessous.)

   Terminer une session de traitement de courriers
     Vous pouvez terminer une session mail avec la commande quit (q).  Les
     messages qui ont été examinés vont dans votre fichier mbox à moins qu'ils
     n'aient été supprimés, auquel cas ils sont abandonnés.  Les messages non
     examinés retournent au « bureau de poste » (post office) (voir l'option -f
     ci-dessus).

   Listes de diffusion personnelles et pour le système
     Il est aussi possible de créer des listes de diffusion personnelles pour
     que, par exemple, vous puissiez envoyer des mails à “cohorts” et qu'ils
     aillent à un groupe de personne.  De telles listes peuvent être définies en
     plaçant une ligne comme

           alias cohorts bill ozalp jkf mark kridle@ucbcory

     dans le fichier .mailrc de votre répertoire « home ».  La liste actuelle de
     tels alias peut être affichée avec la commande alias dans mail.  Les listes
     de diffusion pour le système peuvent être créées en éditant /etc/aliases,
     (voir aliases(5) et sendmail(8))  ; elles sont stockées dans une syntaxe
     différente.  Dans les mails que vous envoyez, les alias personnels peuvent
     êtres étendus dans les mails envoyés aux autres pour qu'ils puissent
     répondre (reply) aux destinataires.  Les alias pour le système ne sont pas
     étendus quand le message est envoyé, mais toute réponse retournée à la
     machine aura l'alias pour le système étendu car tous les courriers passent
     par sendmail.

   Mail en réseau (ARPA, UUCP, Berknet)
     Voir mailaddr(7) pour une description des adresses réseau.

     mail a un certain nombre d'options qui peuvent être définies dans le
     fichier .mailrc pour modifier son comportement ; ainsi, set askcc active la
     fonctionalité askcc.  (Ces options sont résumées ci-dessous.)

Résumé
     (Adapté du “Mail Reference Manual”.)

     Chaque commande est tapée sur une ligne, et peut prendre des arguments
     derrière la commande.  Elle n'a pas besoin d'être tapée intégralement -- la
     première commande qui correspond au préfixe tapé est utilisée.  Pour les
     commandes prenant des listes de messages comme arguments, si aucune liste
     de message n'est entrée, alors le prochain message qui satisfait les
     conditions de la commande est utilisé.  S'il n'y a pas de message après le
     message actuel, la recherche continue en arrière, et s'il n'y a pas de
     message valide du tout, mail affiche “No messages applicables” et avorte la
     commande.

     -       Affiche le précédent message.  Si un argument numérique n est
             donné, va au nième message précédent et l'affiche.

     ?       Affiche un bref résumé des commandes.

     !       Exécute la commande shell (voir sh(1) et csh(1)) qui suit.

     Print   (P) Comme print mais affiche aussi les champs d'en-tête ignorés.
             Voir aussi print, ignore et retain.

     Reply   (R) Répond à l'expéditeur.  Ne répond pas aux autres destinataires
             du message originel.

     Type    (T) Identique à la commande Print.

     alias   (a) Sans arguments, affiche les alias actuellement définis.  Avec
             un argument, affiche cet alias.  Avec plus d'un argument, crée un
             nouvel alias ou change un ancien.

     alternates
             (alt) La commande alternates est utile si vous avez des comptes sur
             plusieurs machines.  Elle peut être utilisée pour informer mail que
             les adresses listées sont en fait à vous.  Quand vous répondez
             (reply) aux messages, mail n'enverra pas de copie du message aux
             adresses listées dans la liste alternates.  Si la commande
             alternates est entrée sans arguments, la configuration actuelle des
             noms alternatifs est affichée.

     chdir   (c) Change le répertoire de travail vers celui qui est spécifié,
             s'il y en a un.  S'il n'y a pas de répertoire spécifié, alors la
             commande change pour le répertoire de l'utilisateur.

     copy    (co) La commande copy fait la même chose que save, sauf qu'elle ne
             marque pas les messages sur lesquelles elles est utilisée comme à
             supprimer lorsque vous quittez.

     delete  (d) Prend une liste de messages comme arguments et les marque comme
             supprimés.  Les messages supprimés ne seront pas sauvés dans mbox,
             ni disponibles pour la plupart des autres commandes.

     dp      (aussi dt) Supprime le message actuel et affiche le prochain
             message.  S'il n'y a pas de message suivant, mail dit “at EOF”.

     edit    (e) Prend une liste de messages et utilise l'éditeur de texte sur
             chacun tour à tour.  De retour de l'éditeur, le message est à
             nouveau lu.

     exit    (ex ou x) A pour effet un retour immédiat vers le shell, sans
             modifier la boîte aux lettres de l'utilisateur, son fichier mbox ou
             son fichier édité dans -f.

     file    (fi) La même chose que folder.

     folders
             Liste les noms des dossiers dans votre répertoire de dossiers.

     folder  (fo) La commande folder passe à un nouveau fichier mail ou à un
             nouveau dossier.  Sans arguments, elle dit quel fichier vous êtes
             en train de lire.  Si vous donnez un argument, elle marquera les
             changements (comme les suppressions) que vous avez faits dans le
             fichier actuel et lira dans le nouveau fichier.  Quelques
             conventions spéciales sont reconnues pour le nom.  # désigne le
             fichier précédent, % désigne votre boîte aux lettres système, %user
             désigne votre boîte aux lettres utilisateur, & désigne votre
             fichier mbox, et +folder désigne un fichier dans votre répertoire
             de dossiers.

     from    (f) Prend une liste de messages et affiche leurs en-têtes.

     headers
             (h) Liste la portée actuelle des en-têtes, qui est est un groupe de
             18 messages.  Si un argument ‘+’ est donné, le prochain groupe de
             18 messages est affiché ; si un argument ‘-’ est donné, le
             précédent groupe de 18 messages est affiché.

     help    Un synonyme pour ?.

     hold    (ho, aussi preserve) Prend une liste de messages et marque chaque
             message comme devant être sauvegardé dans la boîte aux lettres
             système de l'utilisateur au lieu que ce soit dans mbox.
             N'outrepasse pas la commande delete.

     ignore  Ajoute la liste des champs d'en-têtes dans la liste à ignorer.  Les
             champs d'en-tête dans la liste à ignorer ne sont pas affichés sur
             votre terminal lorsque vous affichez un message.  Cette commande
             est très pratique pour la suppression de certain champs d'en-tête
             générés automatiquement.  Les commandes Type et Print peuvent être
             utilisées pour afficher un message dans son integralité, y compris
             les champs ignorés.  Si ignore est exécuté sans arguments, il liste
             la configuration actuelle des champs ignorés.

     inc     Incorpore tous les nouveaux messages qui sont arrivés pendant la
             lecture du courrier.  Les nouveaux messages sont ajoutés à la fin
             de la liste de messages, et le message actuel est redéfini comme le
             premier nouveau message.  Cela ne renumérote pas la liste existante
             des messages, ni n'entraîne de sauvegarde pour les changements
             effectués jusqu'à maintenant.

     mail    (m) Prend comme argument les noms de login et les noms de groupes
             de diffusion et envoie un courrier à ces personnes.

     mbox    Indique à une liste de messages d'être envoyés à la mbox de votre
             répertoire personnel lorsque vous quittez.  C'est l'action par
             défaut pour les messages si vous n'avez pas l'option hold définie.

     more    () Prend une liste de messages et appelle le paginateur sur cette
             liste.

     next    (n) (comme + ou CR) Va au prochain message de la séquence et
             l'affiche.  Avec une liste d'arguments, affiche le prochain message
             correspondant.

     preserve
             (pre) Un synonyme à hold.

     print   (p) Prend une liste de messages et affiche chaque message sur le
             terminal de l'utilisateur.

     quit    (q) Termine la session, en sauvant tous les messages non supprimés
             et non sauvés dans le fichier mbox de l'utilisateur dans son
             répertoire de login, préservant tous les messages marqués avec hold
             ou preserve ou jamais référencés dans la boîte aux lettres de son
             système, et supprimant tous les autres messages de cette boîte.  Si
             des nouveaux messages sont arrivés durant la session, le message
             “You have new mail” s'affiche.  Si cette commande est appelée lors
             de l'édition d'un fichier mailbox avec l'option -f, alors le
             fichier d'édition est réécrit.  Un retour au shell est effectué, à
             moins que la réécriture du fichier d'édition échoue, auquel cas
             l'utilisateur peut échapper avec la commande exit.

     reply   (r) Prend une liste de messages et envoie un courrier à
             l'expéditeur et à tous les destinataires du message spécifié.  Le
             message par défaut ne doit pas être supprimé.

     respond
             Un synonyme à reply.

     retain  Ajoute la liste des champs d'en-tête à la liste à retenir.  Seuls
             les champs d'en-tête dans la liste à retenir sont montrés sur votre
             terminal lorsque vous affichez un message.  Tous les autres champs
             d'en-tête sont supprimés.  Les commandes Type et Print peuvent être
             utilisées pour afficher un message dans son integralité.  Si retain
             est exécuté sans arguments, elle liste la configuration actuelle
             des champs retenus.

     save    (s) Prend une liste de messages et un nom de fichier et ajoute
             chaque message à la fin du fichier.  Le nom de fichier entre
             guillemets, suivi par le nombre de lignes et de caractères
             s'affichent sur le terminal de l'utilisateur.

     set     (se) Sans arguments, affiche toutes les valeurs variables.
             Autrement, règle l'option.  Les arguments sont sous la forme
             option=valeur (pas d'espace après ou avant le '=') ou option.  Les
             guillemets peuvent être placés autour de n'importe quel côté de
             l'assignement pour citer des blancs ou des tabulations, par
             exemple : set indentprefix="->".

     saveignore
             saveignore est à save ce que ignore est à print et à type.  Les
             champs d'en-tête ainsi marqués sont filtrés lors de la sauvegarde
             d'un message par save ou lors d'une sauvegarde automatique de mbox.

     saveretain
             saveretain est à save ce que retain est à print et à type.  Les
             champs d'en-tête ainsi marqués sont les seuls sauvés avec un
             message lors d'une sauvegarde par save ou lors d'une sauvegarde
             automatique vers mbox.  saveretain outrepasse saveignore.

     shell   (sh) Appelle une version interactive du shell.

     size    Prend une liste de messages et affiche la taille (en caractères) de
             chaque message.

     source  La commande source lit des commandes à partir d'un fichier.

     top     Prend une liste de messages et affiche les premières lignes de
             chaque.  Le nombre de lignes affichées est contrôlée par la
             variable toplines et est par défaut à cinq.

     type    (t) Un synonyme à print.

     unalias
             Prend une liste de noms définis par la commande alias et efface les
             groupes d'utilisateurs enregistrés.  Les noms de groupes n'ont plus
             de signification.

     undelete
             (u) Prend une liste de messages et marque chaque message comme
             n'étant pas à supprimer.

     unread  (U) Prend une liste de messages et marque chaque message comme non
             lu.

     unset   Prend une liste de noms d'options et efface leurs valeurs
             enregistrées ; l'inverse de set.

     visual  (v) Prend une liste de messages et appelle l'éditeur graphique pour
             chaque message.

     write   (w) Similaire à save, sauf que seul le corps du message (c'est à
             dire sans l'en-tête) est sauvé.  Très pratique pour des tâches
             telles qu'envoyer et recevoir des sources via le système de
             messagerie.

     xit     (x) Un synonyme à exit.

     z       mail présente les en-têtes des messages dans une fenêtre comme
             décrit dans la commande headers.  Vous pouvez déplacer l'attention
             de mail vers la prochaine fenêtre avec la commande z.  De même,
             vous pouvez aller à la fenêtre précédente en utilisant z-.

   Tilde/échappements
     Voici un résumé des échappements tilde, qui sont utilisés lors de la
     composition d'un message pour exécuter des fonctions spéciales.  Les
     échappements tilde sont uniquement reconnus au début des lignes.  Le nom
     “échappement tilde” est quelque peu trompeur car le caractère d'échappement
     effectif peut être défini par l'option escape.

     ~!commande
             Exécute la commande shell indiquée, puis retourne au message.

     ~bnom ...
             Ajoute les noms donnés à la liste des destinataires de copie
             carbone mais ne met pas les noms visibles dans la ligne Cc:
             (« blind » carbon copy, copie carbone cachée).

     ~cnom ...
             Ajoute les noms donnés à la liste des destinataires de copie
             carbone.

     ~d      Lit le fichier dead.letter de votre répértoire home dans le
             message.

     ~e      Appelle l'éditeur de texte sur le message tapé jusqu'à cet instant.
             Après que la session d'édition soit finie, vous pouvez continuer à
             ajouter du texte au message.

     ~fmessages
             Lit les messages designés dans le message sur le point d'être
             envoyé.  Si aucun message n'est spécifié, lit le message actuel.
             Les en-têtes de message actuellement ignorés (par la commande
             ignore ou retain ) ne sont pas inclus.

     ~Fmessages
             Identique à ~f, sauf que les en-tête des messages sont inclus.

     ~h      Édite les champs d'en-tête du message en les tapant chacun son tour
             et en permettant à l'utilisateur d'ajouter du texte à la fin ou de
             modifier le champ en utilisant les caractères effacer et tuer du
             terminal actuel.

     ~mmessages
             Lit les messages nommés dans le message sur le point d'être envoyé,
             indentés d'une tabulation ou de la valeur de indentprefix.  Si
             aucun message n'est spécifié, lit le message actuel.  Les champs
             d'en-tête actuellement ignorés (par la commande ignore ou retain)
             ne sont pas inclus.

     ~Mmessages
             Identique à ~m, sauf que les en-têtes du message sont inclus.

     ~p      Affiche le message actuellement tapé, préfixé par les champs d'en-
             tête du message.

     ~q      Avorte le message sur le point d'être envoyé, le copiant dans
             dead.letter dans votre répertoire home si save est définie.

     ~Rchaîne
             Utilise chaîne comme champ pour « Reply-to ».

     ~rnom_de_fichier
             Lit le fichier nommé dans le message.

     ~schaîne
             Fait en sorte que la chaîne  devienne le champ de suject actuel.

     ~tnom ...
             Ajoute les noms donnés en argument à la liste des destinataires
             directs.

     ~v      Appelle un éditeur alternatif (défini par l'opion VISUAL) sur le
             message tapé à ce niveau.  Habituellement, l'éditeur alternatif
             sera un éditeur visuel.  Après que vous ayez quitté l'éditeur, vous
             pouvez continuer à ajouter de texte à la fin du message.

     ~wnom_de_fichier
             Écrit le message dans le fichier appelé.

     ~|commande
             « Pipe » le message à travers la commande comme filtre.  Si la
             commande ne renvoie rien ou termine anormalement, retient le texte
             original du message.  La commande fmt(1) est souvent utilisée comme
             commande pour rejustifier le message.

     ~:commande-mail
             Exécute la commande de message donnée.  Cependant, toutes les
             commandes ne sont pas autorisées.

     ~~chaîne
             Insère la chaine de texte dans le message préfixée par un simple ~.
             Si vous avez changé de caractère d'échappement, alors vous devriez
             doubler ce caractère pour l'envoyer.

   Options de messages
     Les options sont contrôlées via les commandes set et unset.  Les options
     peuvent soient être binaires, auquel cas il est juste significatif de voir
     si elles sont définies ou pas ; ou des chaînes, auquel cas la valeur
     effective est intéressante.  Les options binaires incluent les suivantes :

     append  Fait en sorte que les messages sauvés dans mbox soient ajoutés à la
             fin au lieu de l'être au début.  Cela devrait toujours être défini
             (peut-être dans /etc/mail.rc).

     ask, asksub
             Fait en sorte que mail vous demande le sujet de chaque message que
             vous envoyez.  Si vous répondez avec simplement une nouvelle ligne,
             aucun champ de sujet ne sera envoyé.

     askcc   Fait en sorte que l'on vous questionne pour des destinataires
             additionels en copie carbone à la fin de chaque message.  Répondre
             simplement par une ligne blanche indique que vous êtes satisfait
             avec la liste actuelle.

     autoinc
             Fait en sorte que le nouveau courrier soit automatiquement
             incorporé lorsqu'il arrive.  Définir ceci revient à effectuer la
             commande inc à chaque entrée sur la ligne de commande, sauf que le
             message actuel n'est pas redéfini lorsque le nouveau courrier
             arrive.

     askbcc  Fait en sorte que vous soyez questionné pour des destinataires
             supplémentaires en copie carbone cachée à la fin de chaque message.
             Répondre par une ligne blanche indique que vous êtes satisfait avec
             la liste actuelle.

     autoprint
             Fait en sorte que la commande delete se comporte comme dp  ; ainsi,
             après la supression d'un message, le prochain sera tapé
             automatiquement.

     debug   Définir l'option binaire debug revient à spécifier -d dans la ligne
             de commande et fait que mail affiche toutes sorte d'informations
             utiles pour débugger mail.

     dot     L'option binaire dot fait que mail interprète un point seul sur une
             ligne comme la terminaison d'un message que vous êtes en train
             d'envoyer.

     hold    Cette option est utilisée pour conserver les messages dans la boîte
             aux lettres système par défaut.

     ignore  Fait que les signaux d'interruption provenant de votre terminal
             sont ignorés et affichés commes des @'s.

     ignoreeof
             Une option liée à dot est ignoreeof qui fait que mail refuse
             d'accepter un control-d comme fin de message.  ignoreeof s'applique
             aussi au mode de commande de mail.

     metoo   Généralement, lorsqu'un groupe qui contient l'expéditeur est
             étendu, ce dernier est enlevé de l'expansion.  Définir cette option
             fait en sorte que l'expéditeur est inclus dans le groupe.

     noheader
             Définir l'option noheader revient à donné le flag -N dans la ligne
             de commande.

     nosave  Normalement, lorsque vous avortez un message avec deux RUBOUT
             (effacer ou supprimer) mail copie le message partiel dans le
             fichier dead.letter dans votre répertoire home.  Définir l'option
             binaire nosave empêche cela.

     Replyall
             Inverse le sens des commandes reply et Reply.

     quiet   Supprime l'affiche de la version lors du premier appel.

     searchheaders
             Si cette option est définie, alors un spécificateur de liste de
             messages dans le format “/x:y” sera étendu à tous les messages
             contenant la sous-chaîne “y” dans le champ d'en-tête “x”.  La
             recherche de chaîne n'est pas sensible à la casse.  Si “x” est
             omis, il sera défini par défaut au champ d'en-tête “Subject”.  Le
             format “/to:y” est un cas spécial, et s'étendra à tous les messages
             contenant la sous-chaîne “y” dans les champs d'en-tête “To”, “Cc”
             ou “Bcc”.  La vérification pour “to” est sensible à la casse, pour
             que “/To:y” puisse être utilisé pour limiter la recherche pour “y”
             au champ “To:”.

     verbose
             Définir l'option verbose revient à utiliser le flag -v en ligne de
             commande.  Lorsque mail tourne en mode verbose, la livraison
             effective de message est affichée dans le terminal de
             l'utilisateur.

   Valeurs des options de chaine
     EDITOR        Chemin de l'éditeur de texte à utiliser dans la commande edit
                   et dans l'échappement ~e.  S'il n'est pas défini, alors un
                   éditeur par défaut est utilisé.

     LISTER        Chemin du programme listant les répertoires à utiliser dans
                   la commande folders.  La valeur par défaut est /bin/ls.

     PAGER         Chemin du programme à utiliser dans la commande more ou
                   lorsque la variable crt est définie.  Le paginateur par
                   défaut more(1) est utilisé si cette option n'est pas définie.

     REPLYTO       Si définie, sera utilisée pour initialiser le champ Reply-To
                   pour les messages sortant.

     SHELL         Chemin du shell à utiliser dans la commande ! et dans
                   l'échappement ~!.  Un shell par défaut est utilisé si cette
                   option n'est pas définie.

     VISUAL        Chemin de l'éditeur de texte à utiliser dans la commande
                   visual et dans l'échappement ~v.

     crt           L'option à valeur crt est utilisée comme seuil pour
                   déterminer la taille qu'un message doit atteindre avant que
                   PAGER ne soit utilisé pour le lire.  Si crt est défini sans
                   valeur, alors la taille du terminal stockée dans le système
                   est utilisé pour calculer le seuil (voir stty(1)).

     escape        Si défini, le premier caractère de cette option donne le
                   caractère à utiliser à la place de ~ pour démarquer les
                   échappements.

     folder        Le nom du répertoire à utiliser pour stocker les dossiers de
                   messages.  Si ce nom commence par un ‘/’, mail le considère
                   comme un chemin absolu ; sinon, le répertoire du dossier est
                   trouvé relativement à votre répertoire home.

     MBOX          Le nom du fichier mbox.  Cela peut être le nom d'un dossier.
                   Par défaut “mbox” est dans le répertoire home de
                   l'utilisateur.

     record        Si défini, donne le chemin du fichier utilisé pour
                   enregistrer tous les messages sortant.  Sinon, les messages
                   sortant ne sont pas sauvés.

     indentprefix  La chaîne utilisée par l'échappement tilde ~m pour indenter
                   les messages, à la place du caractère de tabulation normal
                   (‘^I’).  Pensez à mette la valeur entre guillemets si elle
                   contient des espaces ou des tabulations.

     toplines      Si défini, donne le nombre de lignes d'un message à afficher
                   avec la commande top  ; normalement, les cinq premières
                   lignes sont affichées.

ENVIRONNEMENT
     mail utilise les variables d'environnement HOME, LOGNAME, USER, SHELL,
     DEAD, PAGER, LISTER, EDITOR, VISUAL, REPLYTO et MBOX.

     Si la variable d'environnement MAIL est définie, sa valeur est utilisée
     comme chemin pour stocker le courrier de l'utilisateur (``mail spool'').

FICHIERS
     /var/mail/*                  bureau de poste (à moins d'être outrepassé par
                                  la variable d'environnement MAIL)
     ~/mbox                       vieux courrier de l'utilisateur
     ~/.mailrc                    fichier donnant les commandes mail initiales ;
                                  peut être outrepassé en définissant la
                                  variable d'environnement MAILRC
     /tmp/R*                      fichiers temporaires
     /usr/share/mailx/mail.*help  fichiers d'aide
     /etc/mail.rc                 fichier système d'initialisation

VOIR AUSSI
     fmt(1), lockspool(1), newaliases(1), vacation(1), aliases(5), mailaddr(7),
     mail.local(8), newaliases(8), sendmail(8) The Mail Reference Manual.

HISTORIQUE
     Une commande mail est apparue dans Version 3 AT&T UNIX.  Cette page de
     manuel est dérivée de The Mail Reference Manual écrit à l'origine par Kurt
     Shoens.

BUGS
     Il y a quelques flags qui ne sont pas documentés ici.  La plupart ne sont
     pas utiles à l'utilisateur commun.

     Habituellement, Mail et mailx sont juste des liens vers mail, ce qui peut
     être à l'origine de confusions.


TRADUCTION
     Frédéric HENRY <neryel at rolys.org>, 2002




                                12 septembre 1999                        MAIL(1)