python

PYTHON(1)                Manuel de l'utilisateur Linux               PYTHON(1)



NOM
       python - Un langage de programmation interprété, interactif et
       orienté objet

SYNOPSIS
       python [ -d ] [ -i ] [ -O ] [ -S ] [ -t ] [ -u ] [ -v ] [ -x ] [ -h ] [
       -V ]
              [ -c commande | script | - ] [ arguments ]

DESCRIPTION
       Python est un langage de programmation interprété, interactif,
       orienté objet remarquablement puissant tout en conservant une syntaxe
       très claire. Pour une introduction à la programmation en Python, vous
       êtes invités à consulter le Tutoriel Python. La Référence de la
       Bibliothèque Python documente les types, constantes, fonctions et
       modules, intégrés et standards. Finalement, le Manuel de Référence
       de Python décrit la syntaxe et la sémantique du coeur du langage avec
       beaucoup (peut-être trop) de détails. (Ces documents peuvent être
       trouvés via les RESSOURCES INTERNET ci-dessous ; vous les trouverez
       peut-être déjà installés sur votre système.)

       Vous pouvez augmenter la puissance de base de Python avec vos propres
       modules écrits en C ou C++.  Sur la plupart des systèmes ces modules
       peuvent être chargés dynamiquement.  Python peut également être
       adapté comme langage d'extension pour des applications existantes.
       Consultez la documentation interne pour plus d'informations à ce
       sujet.

OPTIONS DE LA LIGNE DE COMMANDE
       -d     Affiche les information de débogage de l'analyseur syntaxique
              (pour experts uniquement, dépends des options de compilation).

       -i     Lorsqu'un script est passé en premier argument ou bien lorsque
              l'option -c est utilisée, entre en mode interactif après
              l'exécution du script ou de la commande. Le fichier
              $PYTHONSTARTUP n'est pas lu. Cela peut être utile pour
              inspecter des variables globales ou une trace de pile lorsqu'un
              script lève une exception.

       -O     Effectue des optimisation de base. L'extension de nom de fichier
              des fichiers compilés (bytecode) passe de .pyc à .pyo.
              Lorsque utilisée deux fois, entraîne la non prise en compte
              des docstrings.

       -S     Interdit l'importation du module site et des manipulations de
              sys.path permises par ce module.

       -t     Ãmet un avertissement lorsque l'utilisation de tabulations et
              d'espaces pour l'indentation d'un fichier source rend cette
              indentation dépendante de la façon dont une tabulation est
              convertie en espaces.  Une erreur est émise lorsque l'option
              est répétée.

       -u     Force les flux stdin, stdout et stderr à être sans tampons.

       -v     Ã chaque initialisation de module, affiche un message montrant
              l'endroit (fichier ou module intégré) d'où le module est
              chargé. Lorsque l'option est répétée, affiche un message
              pour chaque fichier examiné lors de la recherche d'un module.
              Fournit également des informations sur la libération des
              ressources des modules à la fin de l'exécution.

       -x     Ignore la première ligne de code source. Ceci est destiné Ã
              permettre une bidouille spécifique au DOS. Avertissement : les
              numéros de ligne dans les messages d'erreur seront décalés de
              un !

       -h     Affiche le message d'utilisation de l'exécutable interpréteur
              et quitte.

       -V     Affiche le numéro de version Python de l'exécutable et quitte.

       -c commande
              Spécifie la commande à exécuter (voir section suivante).
              Ceci termine la liste d'options (les options suivantes sont
              passées comme arguments à la commande).

INTERFACE DE L'INTERPRÃTEUR
       L'interface de l'interpréteur ressemble à celle d'un shell UNIX :
       lorsqu'il est appelé avec l'entrée standard connectée à un
       périphérique tty, il prend des commandes et les exécute jusqu'à ce
       qu'une fin de fichier (EOF) soit lue ; lorsqu'il est appelé avec un
       nom de fichier comme argument ou avec un fichier comme entrée
       standard, il lit et exécute un script de ce fichier ; lorsque appelé
       avec -c commande, il exécute les déclarations Python données dans la
       commande.  Ici commande peut contenir plusieurs instructions séparées
       par des sauts de ligne (newline).  Les blancs en début de ligne ont
       une signification dans les déclarations Python !  En mode non-
       interactif, la totalité des données entrées sont analysées avant
       exécution.

       Si ils sont présents, le nom du script et les arguments additionnels
       qui le suivent sont passés au script dans la variable Python sys.argv
       , qui est une liste de chaînes de caractères (vous devez au
       préalable exécuter import sys pour pouvoir y accéder).  Si aucun nom
       de script n'est donné, sys.argv[0] est une chaîne de caractères
       vide ; si -c est utilisé, sys.argv[0] contient la chaîne de
       caractères '-c'.  Notez que les options interprétées par
       l'interpréteur Python lui-même ne sont pas placées dans sys.argv.

       En mode interactif, le symbole d'accueil principal est « >>> » ;  le
       symbole d'accueil secondaire (qui apparaît lorsqu'une commande n'est
       pas complète) est « ... ».  Le symbole d'accueil peut être changé
       par affectation à sys.ps1 ou sys.ps2.  L'interpréteur se termine
       lorsqu'il lit une fin de ligne (EOF) après le symbole d'accueil.
       Lorsqu'une exception non gérée a lieu, une trace de la pile est
       imprimée et le contrôle est redonné à la ligne de commande
       principale ; en mode non interactif l'interpréteur quitte après
       impression d'une trace de la pile.  Le signal d'interruption génère
       une exception KeyboardInterrupt  ; les autres signaux UNIX ne sont pas
       détectés (excepté que SIGPIPE est parfois ignoré, en faveur de
       l'exception IOError ). Les messages d'erreur sont écrits sur stderr.

FICHIERS ET RÃPERTOIRES
       Des différences apparaissent selon les conventions d'installations
       locales ; ${prefix} et ${exec_prefix} sont indépendants de
       l'installation et devraient être interprétés comme pour les
       logiciels GNU ; ils peuvent être identiques. Par défaut les deux
       valent /usr/local.

       ${exec_prefix}/bin/python
              Place recommandée de l'interpréteur.

       ${prefix}/lib/python<version>
       ${exec_prefix}/lib/python<version>
              Places recommandées des répertoires contenant les modules
              standards.

       ${prefix}/include/python<version>
       ${exec_prefix}/include/python<version>
              Places recommandées des répertoires contenant les fichiers
              include nécessaires au développement des extensions Python ou
              d'un interpréteur embarqué.


       ~/.pythonrc.py
              Fichier d'initialisation de l'utilisateur chargé par le module
              user ; n'est pas utilisé par défaut et pas non plus par la
              majorité des applications.

VARIABLES D'ENVIRONNEMENT
       PYTHONHOME
              Modifie la place de la bibliothèque Python standard. Par
              défaut, les bibliothèques sont cherchées dans
              ${prefix}/lib/python<version> et
              ${exec_prefix}/lib/python<version>, où ${prefix} et
              ${exec_prefix} sont les répertoires d'installations, qui valent
              par défaut /usr/local. Lorsque $PYTHONHOME a pour valeur un
              répertoire, celle-ci remplace ${prefix} et ${exec_prefix}. Pour
              spécifier des valeurs différentes pour ces dernières
              variables, assignez ${prefix}:${exec_prefix} Ã  $PYTHONHOME.

       PYTHONPATH
              Augmente le chemin de recherche par défaut des fichiers de
              modules.  Le format est identique a celui du $PATH d'un
              interpréteur de commandes : un ou plusieurs chemins de
              répertoires séparés par des double points.  Les répertoires
              inexistants sont ignorés silencieusement.  Le chemin de
              recherche par défaut dépend de l'installation, mais commence
              généralement par ${prefix}/lib/python<version> (voir
              PYTHONHOME ci-dessus).  Le chemin de recherche par défaut est
              toujours rajouté à la fin de $PYTHONPATH. Si un argument de
              script est donné, le répertoire contenant le script est
              inséré dans le chemin devant $PYTHONPATH. Le chemin de cherche
              peut être manipulé depuis un programme Python en tant que
              variable sys.path .

       PYTHONSTARTUP
              Si ceci est le nom d'un fichier lisible, les commandes Python
              dans ce fichier sont exécutées avant que la ligne de commande
              soit donnée en mode interactif.  Le fichier est exécuté dans
              le même espace de noms où les commandes interactives sont
              exécutées de sorte que les objets définis ou importés depuis
              ce fichier peuvent être utilisés sans qualification dans la
              session interactive.  Vous pouvez aussi changer les symboles
              d'accueil sys.ps1 et sys.ps2 depuis ce fichier.

       PYTHONDEBUG
              Si contient une chaîne de caractères non vide, est équivalent
              Ã  l'option -d.

       PYTHONINSPECT
              Si contient une chaîne de caractères non vide, est équivalent
              Ã  l'option  -i.

       PYTHONUNBUFFERED
              Si contient une chaîne de caractères non vide, est équivalent
              Ã  l'option  -u.

       PYTHONVERBOSE
              Si contient une chaîne de caractères non vide, est équivalent
              Ã  l'option  -v.

AUTEUR
       Guido van Rossum
       BeOpen.com
       160 Saratoga Avenue
       Santa Clara, CA 95051
       USA

       E-mail : guido@beopen.com, guido@python.org

       Et quelques milliers d'autres personnes.


RESSOURCES INTERNET
       Site web principal : http://www.python.org
       Ãquipe de développement BeOpen : http://pythonlabs.com
       Site web de la communauté : http://starship.python.net
       Ressources pour les développeurs :
       http://sourceforge.net/project/?group_id=5470
       FTP : ftp://ftp.python.org/pub/python
       Dépôt de modules : http://www.vex.net/parnassus/
       Newsgroups : comp.lang.python, comp.lang.python.announce

LICENCE
       Python est distribué sous une licences Open Source. Pour des
       informations sur les conditions portant sur l'accès à Python, et
       autrement sur l'utilisation de Python, et pour un AVIS DE RENONCIATION
       à GARANTIE, consultez le fichier « LICENSE » dans la distribution du
       code source de Python.

TRADUCTION
       Denis Mertz, 2001.



                               5 septembre 2000                      PYTHON(1)